Rejoignez-nous sur FacebookRejoignez-nous sur Twitter

A+ A A-

Accueil

Effectif dès le 1er janvier 2017 pour tous les salariés et les demandeurs d’emploi, et le 1er janvier 2018 pour les travailleurs indépendants, le CPA est un outil, attaché à la personne, qui vise à sécuriser des parcours professionnels en constante évolution. Le portail internet du CPA a été officiellement ouvert le 12 janvier 2017

Le Compte personnel d'activité regroupe trois comptes distincts :

Entré en vigueur le 1er janvier 2017, le CPA concerne tous les actifs à partir de 16 ans (15 ans pour les apprentis), indépendamment de leur statut : salariés du secteur privé, fonctionnaires et agents publics, demandeurs d'emploi, travailleurs indépendants (à compter de 2018), entrepreneurs.

Depuis le 1er janvier, le dispositif est mis en place pour les salariés du privé, les demandeurs d'emploi, ainsi que pour les agents publics et les agents des chambres consulaires.

 

Des droits attachés à la personne, conservés en cas de changement d'emploi, de période de chômage ou de mobilité entre différents univers professionnels

Concrètement, pour accéder au portail numérique du CPA, les personnes qui ont déjà ouvert un compte CPF reprendront le même mot de passe. Les autres devront se connecter au portail pour accéder à leur espace personnel. Chacun y trouvera ses droits à la formation qu'il pourra activer et des services en ligne pour être orienté dans ses réflexions et ses choix. Ce "tableau de bord des droits" permettra de visualiser ses trois comptes : CPF (Compte personnel de formation), C3P (Compte personnel de prévention de la pénibilité) et CEC (Compte d'engagement citoyen), d'utiliser ses droits acquis tout au long de sa vie professionnelle et de consulter ses bulletins de salaire dématérialisés (si l'employeur a fait le choix de cette dématérialisation).

Grâce à un point d'entrée unique, l'utilisateur pourra accéder à l'ensemble de ses droits composant le CPA et cumulés à partir de 16 ans. Chacun les mobilise quand il le souhaite, en fonction de ses projets (formation, reconversion, accompagnement à la reprise ou création d’entreprise etc.). Ces droits sont attachés à la personne et seront conservés même en cas de changement d'emploi, de période de chômage ou de mobilité entre différents univers professionnels.

Tout au long de leur visite sur le portail, les personnes sont informées de la possibilité d'être accompagnées par un conseiller en évolution professionnelle (CEP).

Plusieurs points doivent encore être affinés, en particulier le financement des formations. Les salariés seront pris en charge par l'Opca de leur branche professionnelle.

Autant d'heures de formation nécessaires pour les jeunes de moins de 26 ans sortis du système éducatif

Ces jeunes bénéficient sur leur compte d’autant d’heures que nécessaire pour suivre une formation qualifiante, cohérente avec leur projet professionnel, dessinée avec leur conseiller en Mission Locale. La formation s'effectue sous réserve de l'accord d'un financeur de la formation.

Le Compte d'engagement citoyen (CEC)

Le Compte d'engagement citoyen recense les activités de bénévolat ou de volontariat de la personne. Sont concernés les actifs, les jeunes qui ne sont pas encore sur le marché du travail et les retraités.

Certaines de ces activités permettent l’acquisition d’heures sur le compte personnel de formation, jusqu’à 20 heures par an et par nature d’activité, dans la limite de 60 heures.

Ce compte permet également aux utilisateurs d’obtenir des jours de congés pour effectuer les formations sélectionnées. Les heures de bénévolat et volontariat enregistrées sont converties sur le CEC en droits d’heures à formation qui pourront être utilisées pour obtenir une formation professionnelle ou associative.

La durée minimale nécessaire à l’acquisition de 20 heures sur le Compte personnel de formation est de 6 mois continus pour le Service civique et de 200 heures, avec au moins 100 heures dans une association, pour les activités de bénévolat associatif.

Les heures acquises seront alimentées sur le compte en janvier 2018 au regard des activités menées en 2017. Les heures ne sont donc mobilisables qu’à compter de 2018.

Les activités concernées sont : le Service Civique, la réserve militaire, la réserve sanitaire, la réserve communale de sécurité civile, le bénévolat associatif, l’activité de maître d’apprentissage et les sapeurs-pompiers volontaires (publication du décret d’application pour la mise en œuvre du CPA chez les sapeurs-pompiers).

 

Mis à jour le mercredi 1 février 2017 10:12

Affichages : 561

<iframe width="640" height="360" src="https://www.youtube.com/embed/_aQTb34b2yE" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

 

Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 10:08

Affichages : 1352

logo i-milo 

FORMATION EN LIGNE 

 

-      Etape 1 : Les bases d’i-milo

-      Etape 2 : Les éléments spécifiques

-      Etape 3 : Pour aller plus loin

 

Etape 1 : les bases d’i-milo :

-       Découvrir i-milo : navigation et première connexion

 -       Créer  un dossier

 -       Comprendre la notion d’évènement

-       Utiliser l’offre de service

 -       Proposer et suivre les dispositifs

 -       Utiliser les partenaires

-       Trucs et astuces i-milo

Etape 2 : Les éléments spécifiques :

-       Gérer les cursus et situations d’un dossier

-       Suivre les dossiers avec les groupes

-       Communiquer avec le jeune

-       Gérer les rendez-vous

 -       Enrichir les évènements

-       Gérer les offres de service

-       Découvrir les dispositifs nationaux 

-       Gérer  les dispositifs

 Etape 3 Pour aller plus loin :

-       La dématérialisation des contrats aidés

Mis à jour le vendredi 14 octobre 2016 07:08

Affichages : 1957

Le 29 novembre 2016 avait lieu une rencontre entre les différents partenaires qui interviennent autour du dispositif Garantie Jeunes.

Après un bilan de l'action 2016, nous avons pu visionner le film réalisé par les jeunes pour présenter le dispositif. 
Certains partenaires ont présenté les ateliers qu'ils mènent auprès des jeunes. Un temps de réflexion et d'échanges a ensuite eu lieu dans le but d'améliorer et de développer les ateliers et le travail de partenariat. De nombreuses idées ont émergées pour l'année à venir !

La Mission Locale et plus particulièrement les conseillers de la Garantie Jeunes, remercient tous les partenaires d'avoir été si nombreux et impliqués !

 

Mis à jour le mercredi 7 décembre 2016 14:06

Affichages : 1534

La garantie jeunes permet d'accompagner tout jeune en situation de grande précarité vers l'emploi ou la formation. Pour mettre en œuvre ce dispositif, un contrat est signé entre le jeune et la mission locale. Ce dispositif s'accompagne d'une aide financière. La garantie jeunes fait actuellement l'objet d'une expérimentation dans certains départements.

 

La garantie jeune est un contrat d'accompagnement.

L'accompagnement du jeune est assuré par un référent au sein d'une mission locale.

Ce contrat prévoit :

  • les actions engagées par la mission locale en vue de l'insertion du jeune (entretiens individuels et ateliers collectifs avec des mises en situation professionnelle, propositions d'emploi, de stage, d'apprentissage...),
  • ainsi que l'obligation pour le jeune d'y participer.

Il précise également la nature et la périodicité (au moins mensuelle) des contacts entre la mission locale et le jeune.

Ce contrat est accompagné du versement d'une aide financière.

Pour pouvoir bénéficier de la garantie jeunes, il faut respecter des conditions de résidence, d'âge, d'activité et de ressources.

Âge

Pour pouvoir bénéficier de la garantie jeunes, il faut :

  • avoir au moins 18 ans,
  • et avoir 25 ans au plus.

Toutefois, à titre exceptionnel, les mineurs de 16 ans au moins peuvent bénéficier de la garantie jeune si elle constitue une solution adaptée vers leur autonomie.

Activité

Pour pouvoir bénéficier de la garantie jeunes, il faut :

  • avoir quitté l'école
  • et être sans emploi ou formation.

Toutefois, à titre exceptionnel, des jeunes étudiants, en formation, ayant un emploi ou effectuant un service civique peuvent bénéficier de la garantie jeune.

Ressources

Pour pouvoir bénéficier de la garantie jeunes, il faut que les ressources du jeune ne dépassent pas 524,68 €.

Toutefois, à titre exceptionnel, des jeunes dont les ressources dépassent ce plafond peuvent bénéficier de la garantie jeune si leur situation le justifie.

 

 

 

Mis à jour le lundi 25 juillet 2016 07:17

Affichages : 1192

  • Suivez-nous

Mission Locale de la Lozère

1 rue Faubourg Montbel
48000 MENDE
Tél : 04 66 65 15 59
Fax : 04 66 65 60 71
CNML : Conseil Nationale des Missions LocalesL'EuroperegionConseil Général de la LozèreL'Europe s'engage en Languedoc-RoussillonPréfecture de la LozèreUNML


Mentions Légales - Nous contacter - Connexion - Tous droits réservés © Mission Locale de la Lozère 2012